Musique

SAM's mixtape #10 : Poison d’avril

Par Mathilde Janin   
Le 27/04

Entre deux séquences de pluies et d’incertaines percées du soleil, ces quinze derniers jours nous ont menés à l’écoute de titres hybrides, discrètement improbables et légèrement désaxés. Voici une mixtape changeante pour aller avec nos gibouleés.

 

Mount Eerie – Lone Bell

Mount Eerie continue son numéro d’équilibriste avec cette fois-ci un titre qui figurera sur Clear Moon, son album à paraître le 22 mai. Inquiétant, asphyxiant,  ténu : « Lone Bell » prouve, s’il était encore besoin, que Phil Elverum est l’un des plus singuliers faiseurs d’ambiances de la pop contemporaine.

 

Felix – Oh Thee 73                 

Premier extrait de leur Oh Holy Molar, « Oh Thee 73 » joue avec nos nerfs pendant au moins deux minutes avant de se décider à bien vouloir démarrer . C’est dans cette manière de sans cesse se différer lui-même que le morceau est le plus intéressant : il épouse alors parfaitement ce qu’il esquisse, c'est-à-dire le récit d’amours incertaines que l’on imagine saphiques, à travers quelques stigmates de la vie collégienne narrés  via une pop nonchalante. On ne mentionne même pas la géniale mise en abîme à 2’11’’, vous la découvrirez vous-même. 

 

 

Ab Soul – Sopa

Vous savez, ces rêves où tout est ralenti, où l’on se meut comme dans de l’eau mais en plus épais encore ? Bien. Alors vous voyez l’idée. Cliquez, maintenant.

Action Bronson – A Simple Man

Il est des émotions qui nous surprennent par leur caractère improbable. On n’aurait pas parié, par exemple, être un jour ému aux larmes par un rappeur roux qui parle de bouffe. Blame it on the balkanic trumpet, I guess.

Cadence Weapon – Conditionning

Vous êtes dans une rave dans le Nord de l’Angleterre, vous filez à un concert de rap US puis vous vous prenez dans les oreilles un condensé de l’histoire du rock des mid-nineties : c’est à n’y rien comprendre et c’est le premier extrait de Hope in The City, qui sort le 29 mai.

Purity Ring – Obedear

Petite traversée bègue d’un paysage nocturne, « Obedear » est le premier titre que 4AD laisse filtrer de ses nouveaux protégés, deux canadiens qui font pas mal parler d’eux depuis quelques mois : téléchargez le premier extrait de leur futur album, à paraître cet été, ci-dessous.

http://purityringsongs.com/ 

 

 

Tous les commentaires

Les commentaires

Plus de Vu, lu, entendu

Cher openspacer, travailleur acharné du......

Musique le 16/03

« Un bon personnage doit me surprendre et le......

En librairies le 13/02

Dans Tahrir, place de la Libération, Stefano......

Cinéma le 11/02

Les articles les + lusLes Standards de SAM

Ressources humaines

Parce qu’à travers chaque être humain, un espace unique et intime...

Ressources humaines, le 04/05

Actuel

Les équipes de France et d’Allemagne de football s’affrontent ce...

Sport, le 06/02

Videoscope

À l’heure où l’idéal de transparence innerve les discours de...

Videoscope, le 05/03

publicité