Musique

SAM's mixtape #4


Le 09/03

En tant que jeune magazine, SAM a beaucoup à apprendre de ses confrères. La leçon de journalisme de la semaine nous est venue de Franz-Olivier Giesbert, qui a osé poser à Nicolas Sarkozy, mardi, à l’émission « Des paroles et des actes », une question au plus près des préoccupations des Français : « Pourquoi cette tristesse dans le regard ? » A une telle pertinence, doublée d’une audace et d’un sens remarquable de l’investigation, nous avons voulu rendre hommage. Voici donc notre compile spéciale « Tristesse dans le regard ».

Glass Candy

L’album de Chromatics se faisant attendre pour d’ennuyeuses questions techniques, le groupe laisse fuiter çà et là quelques morceaux, dont le sublime « Candy », qui comblera, au choix, vos nuits blanches ou vos matins bleus-gris.

Death & Vanilla

Venu de Suède, ce duo sort son premier album la semaine prochaine. En guise de mise en bouche, voici le clip surréaliste et inquiétant qui accompagne le morceau d’ouverture de leur disque éponyme, « Rituals » : une séquence tirée d’un rêve inconfortable.
 

Musique de chambre

Onirisme toujours avec Julia Holter et cet extrait de l’album Ekstasis qui commence comme un tube synthétique. Sauf qu’en moins de quatre minutes, « In The Same Room » se délite jusqu’à devenir les résidus d’une mémoire effritée jaillissant d’une comptine cauchemardesque. Un, deux, Freddy te coupera en deux…
 

Sister of Mercy

Avec ce premier extrait de l’album The Sister, qui devrait nous parvenir fin mai, la dream folkeuse Marissa Nadler démontre une toute nouvelle consistance ; une manière de camper le morceau et sa voix qui lui était jusqu’alors inconnue, et qui laisse augurer un album plus incarné que ses prédécesseurs.
 

Face à la mer

Posté mardi soir par le duo, « Myth » ne déroge pas à la recette qui a fait le succès de Beach House : une mélancolie, triste comme la plage d’Ocean City en hiver, affleurant  derrière une mélodie hypnotique. Leur nouvel album, Bloom, devrait être disponible mi-mai sur Sub-pop.
 

Gravité

Cette mixtape « Tristesse dans le regard » n’aurait pas été complète sans le Pape de la déprime, David Sylvian qui nous gratifie, à l’occasion de la sortie de son best-of A Victim of Stars, d’une nouvelle chanson. « Where’s your gravity » sonne comme une déploration, où le poids de larmes qui peinent à venir nous lesterait. On n’en attendait pas moins.
 

+ Tracks

« Regardez le visage de ce zombie : morne, avec un soupçon de tristesse… Comme un ivrogne qui aurait perdu un pari. »
 
 

Tous les commentaires

Les commentaires

Plus de Vu, lu, entendu

Cher openspacer, travailleur acharné du......

Musique le 16/03

« Un bon personnage doit me surprendre et le......

En librairies le 13/02

Dans Tahrir, place de la Libération, Stefano......

Cinéma le 11/02

Les articles les + lusLes Standards de SAM

Ressources humaines

Parce qu’à travers chaque être humain, un espace unique et intime...

Ressources humaines, le 04/05

Actuel

Les équipes de France et d’Allemagne de football s’affrontent ce...

Sport, le 06/02

Videoscope

À l’heure où l’idéal de transparence innerve les discours de...

Videoscope, le 05/03

publicité