Ressources humaines

Transports amoureux

Par Pierre Michel   
Le 11/02

Parce qu’à travers chaque être humain, un espace unique et intime s’ouvre sur le monde, « Ressources humaines » explore ses territoires et ses richesses... Aujourd’hui, les rapports hommes/femmes.
Standardsandmore-transports-amoureux
Transports amoureux Standards and more

Comme les temps modernes (on est quand même en 1961) et la société ont mis à mal le romantisme, la journaliste Cécile Ibane part en caméra embarquée dans un studio de télévision pour poser à huit garçons pleins d’avenir la question qui ferait pâlir le responsable micro-trottoir du Parisien : que pensez-vous des jeunes filles ?

Panorama des forces en présence :

- Il y a tout d’abord Michel, 25 ans,  « le vieux de la bande ». Ok merci.

- Jean, lui, a 18 ans, un vélomoteur « et une grande maturité d’esprit pour son âge ». Il  affectionne donc tout naturellement les maquettes de chasseurs zéro Mitsubish A6M.

- Gérard, 18 ans aussi, est « un artiste qui a les pieds sur la terre ». Comprendre : un publicitaire.

- Pierre est employé de bureau, habite Dieppe, mais comme un malheur n’arrive jamais seul, il est en partance pour Arras.

- Philippe, étudiant, se passionne pour le naturel. Comprenne qui pourra.

- Gérard, un autre. Il fait des mathématiques et habite Taverdy. C’est ça, à côté de Bessancourt.

- Alain, lui, a le mérite d’être le moins con de tous.

- Jean-Pierre, enfin,  est surnommé Ramsès. Mais il ressemble surtout à Michel Constantin.

Et comme on se fout complètement de ce que veulent les femmes, voilà ce que disent les hommes.

Malgré tout, et surtout en dépit du bon sens, ces huit garçons se sont sûrement mariés, et ce avec une de ces perfides-comédiennes-ingénues-perverses-chipies-à-facettes (?). Ils en ont donc gros sur la patate et se comportent logiquement comme les derniers des connards. Non contents de tirer la gueule toute la journée, il rentrent du travail (pardon, du bureau) pour lire un journal de droite quand bobonne, qui n’en rame déjà pas une, ouvre la bouche pour demander des sous et rêve d’assurance-vie. Heureusement Page de femme est encore là et apprend aux hommes comment composer avec cette inconnue dans la maison.

Une chose à retenir : lui couper l’herbe sous le pied. Un exercice périlleux qui demande de la concentration. Bien veiller donc à prendre un air des plus faux-culs, lui parler comme à un enfant de deux ans, mentir comme un arracheur de dents et l’emmener au restaurant parce que si elle aime une chose dans la vie, c’est aller au restaurant.

Mais le temps d’un jour, celui de la Saint-Valentin, les cœurs s’ouvrent et les fleuristes se vident. Dans les relations hommes/femmes, c’est le moment de la trève, celui où l’on écoute et comprend l’autre en se disant qu’après tout cela ne dure que 24 heures. Ce que le document qui suit démontre à la perfection. Il s’ouvre sur un plan de pigeon et se ferme sur celui de cette affiche : « L’information sexuelle… et la pillule. » #Cecinestpasunmessagesubliminal.

 

 

Tous les commentaires

Les commentaires

Plus de ressources humaines

Les ailes du désir On connaissait......

Ressources humaines le 09/03

Reno Raines, alias Vincent Black, aka Lorenzo......

Ressources humaines le 11/02

La légende vivante de l'alpinisme En......

Ressources humaines le 04/05

Les articles les + lusLes Standards de SAM

Pressing

Retour sur l'événement de la semaine et son traitement dans la...

Pressing, le 15/09

Actuel

Les équipes de France et d’Allemagne de football s’affrontent ce...

Sport, le 06/02

Vu, lu, entendu

Le 18 août 1973, le fourgon d’une bande de jeunes gens tombait en...

Cinéma, le 17/08

publicité