Les gens

Moebius : bande à part

Par Vanina Géré   
Le 14/03

Retour sur l'œuvre de Jean Giraud Moebius, dessinateur visionnaire et psychédélique.
blueberry

Rendons hommage à Jean Giraud, aka Moebius, ce phare de la bande dessinée et de la création artistique. A l’occasion de sa rétrospective à la Fondation Cartier en 2010-2011, Transe-Forme, la bande-annonce de l’exposition mettait en avant sa virtuosité, affirmait sa maîtrise d’une création aussi élégante que puissante, fantasmagorique.

Jean Giraud invente Blueberry

Né en 1938 à Nogent-sur-Marne, Jean Henri Gaston Giraud reçoit une formation en arts appliqués ; il fait ses premiers pas dans l’illustration de livres pour enfants (Cœur Vaillant, Fripounet et Marisette). En 1962, commence sa longue collaboration avec le scénariste Jean-Michel Charlier, laquelle transformera le genre du western en donnant naissance à celui que sa tribu d’adoption - les Navajo - surnommeront « Nez cassé » : j’appelle le Lieutenant Mike Donovan Blueberry, belle âme, belle gueule, cigare aux lèvres de Fort Navajo (1963) jusqu'à Dust, vingt-huitième et dernier album (2005) de la série. Dans cette saga très inspirée du cinéma, et qui traversera plusieurs générations, le héros, de plus en plus mal rasé, de plus en plus désillusionné après les inlassables complots dont il est l’instrument, trahi maintes fois par la cynique Chihuahua Pearl, l’ignoble commandant Kelly, restera un homme d’estime (peut-être un brin naïf), comme le reconnaîtra son ennemi mortel Vigo. Jusqu’au bout, dans un Far West où la cruauté n’est jamais loin de la folie pure, aux décors de canyons, mesas et déserts quasi fantastiques qu’il faut avoir vus pour croire à leur existence, sont admirablement évoqués par Giraud.

blueberry

Moebius et le rêve

Les paysages fantastiques reviennent dans les créations de Moebius, pseudonyme sous lequel Jean Giraud explore le rêve et la science-fiction. En 1975, avec Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet et Bernard Farkas, il lance le magasine alternatif Métal Hurlant. Pionnier et visionnaire, Moebius est le premier à réaliser des bandes dessinées sans texte ou scénario, autour du personnage muet Arzach (1976). Au travers de ce type de créations surréalistes, Moebius révolutionne également le temps de la bande dessinée, où seul le dessin rythme l’action, avec des phénomènes d’accélération et décélération tout oniriques.

metal-hurlant

1975, c’est aussi l’année où commencent son amitié et collaboration avec le scénariste Jodorowsky, avec qui il conçoit notamment l’Incal (1981-1988), qui reste, avec Blueberry, son œuvre la plus célébrée.

L’influence de Moebius sur la bande dessinée est internationale. S’il inspire des bédéistes français comme François Boucq, il est également admiré par des artistes comme Hayao Miyazaki ; il dessine même deux volumes du Surfer d’argent pour Marvel Comics, sur le scénario de Stan Lee (1988-1989). Mais la part Moebius s’étend bien au-delà de la bande dessinée, qu’il avait réellement élevée au statut de 9e art : George Lucas s’inspire de sa vision pour La Guerre des étoiles, Ridley Scott l’associe à la réalisation d’Alien, James Cameron à celle d’Abyss, Luc Besson à celle du Cinquième Elément, Steven Lisberger à celle de Tron.

Fantastique, visionnaire, psychédélique, l’univers de Moebius. Mais jamais délirant malgré les passions et pulsions de ses personnages (voir par exemple Le Cœur couronné, 1992-1998), grâce à son élaboration de la « ligne simple » (que l’on ne confondra pas avec la « ligne claire » d’Hergé, génie parmi les bédéistes mais dessinateur laborieux), qui lui permettait d’ouvrir du rêve, abolissant la frontière entre intérieur et extérieur, entre corps et monde. 

 

Tous les commentaires

Les commentaires

Plus d'actuels

Retour sur l'événement de la semaine et son......

Pressing le 25/03

L’équipe de France de football affronte ce......

Les gens le 11/09

Tous les samedis, un retour sur l'événement de......

Pressing le 21/01

Les articles les + lusLes Standards de SAM

Ressources humaines

Parce qu’à travers chaque être humain, un espace unique et intime...

Ressources humaines, le 04/05

Vu, lu, entendu

Le 18 août 1973, le fourgon d’une bande de jeunes gens tombait en...

Cinéma, le 17/08

En images

Anderson Cooper est à CNN ce que David Pujadas est à France 2 : la...

Instantané, le 24/04

publicité