Pressing

Pressing #8 : Halal


Le 11/03

Retour sur l'événement de la semaine et son traitement dans la presse. Pressing de la semaine du 5 au 9 mars.

Les règles du journalisme sont parfois obscures, voire impénétrables. On peut, dans les mêmes colonnes, qualifier la polémique sur la viande halal, de « stupide » ou « grotesque », la comparer à de « l'enculage de mouches », et y consacrer sa Une.

alt

Une étrange s'il en est. Pas tellement sur le fond. « Halal, la grande boucherie », Libération ne pouvait pas résister à la tentation d'un jeu de mots pertinent sur l'état de la droite. Mais cette caricature de Willem a quelque chose de dérangeant. Parce qu'elle charrie souvenirs et représentations. Inciter à découper le président de la République en tranches ? Peut-être pas, mais cela nous rappelle que ce même président avait promis de pendre l'un des candidats putatifs de cette campagne « à un croc de boucher ».

Que son illustre prédécesseur, figure tutélaire de la droite en particulier et de la République en général (de Gaulle, donc), comparait les Français à des veaux. Voire qu'on nous prend pour des jambons.

Mais il y a pire. Ce Nicolas Sarkozy tout rose et au vendre rebondi a quelque chose d'indécent. Certes, la veille, sur le plateau de France 2, il s'est dévoilé en évoquant sa vie privée pour justifier les erreurs de son tout début de quinquennat, et promettre de ne pas les réitérer. Une sorte de mise à nu, dit-on. Mais doit-on pour autant le représenter nu ? Nicolas Sarkozy a beau avoir été traité, par David Pujadas et ses confrères ce soir-là, comme un simple candidat, il est et restera, au moins jusqu'au 6 mai, le président de la République. Et puisqu'il était question des symboles relatifs à la fonction du chef de l'Etat, on ne peut s'empêcher d'être perturbé par cette image. Parce qu'elle montre un président triomphant, nu comme un ver, remuant du popotin. Et que c'est aussi ce qu'il est : mis à nu, presque dépouillé, mais affichant une arrogance victorieuse et quelque peu aguicheuse. La caricature est efficace puisqu'elle traduit une vérité. En ce 7 mars, Sarkozy est à poil. N'empêche. C'est Sarkozy. C'est le président. Et on l'a vu nu.

 

Tous les commentaires

Les commentaires

Plus d'actuels

Les équipes de France et d’Allemagne de......

Sport le 06/02

Les actualités vues dans le rétro ou, pour......

A rebours le 01/04

Un prénom qui claque, des frappes qui fusent,......

Sport le 19/03

Les articles les + lusLes Standards de SAM

Ressources humaines

Parce qu’à travers chaque être humain, un espace unique et intime...

Ressources humaines, le 04/05

Vu, lu, entendu

Le 18 août 1973, le fourgon d’une bande de jeunes gens tombait en...

Cinéma, le 17/08

En images

Anderson Cooper est à CNN ce que David Pujadas est à France 2 : la...

Instantané, le 24/04

publicité